Le Blog Officiel de Stéphane Augé

  Toutes les photos de la dernière Rando en ligne sur les albums d’Yves et Anne Bergantin:

www.sportyves.fr

…et de nouvelles photos

signées Pascal Ribet

https://picasaweb.google.com/ocdepau/PRIBET

Voir l’article ci-dessous

Rando  » Stéphane Augé « ; Dernier épisode…

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Stéphane Directeur Sportif de la COFIDIS

est associé à la marque de vetements sportifs

GRUPETTO

pour vous présenter une collection moderne et dynamique

de Tee-shirts siglés « vélo »

affichegrupetto.jpg

Nouvelle Collection Eté:

www.grupetto-shop.com

A voir à PAU: Une sélection de la marque « GRUPETTO »

aux Ateliers GBS ( Guy BLOY )

75, Boulevard du Cami-Salié

stephgrupette.jpg

La dernière interview vidéo de Stéphane

réalisée fin Mai 2011 en cliquant sur le lien ci-dessous

http://www.dailymotion.com/video/xj2eas_un-premier-bilan-cofidis-pour-l-annee-2011_sport 

  -:-:-:-:-:-:-

15/10/2011: Rando de fin de saison.

Samedi 15 Octobre: Pau-Arnos

La « Stéphane Augé »; Dernier épisode…

randosteph2011077.jpg

Stéphane retrouve, le temps de sa dernière rando,

son uniforme de coursier rangé depuis la fin 2010…

Retrouvez toutes les photos de cette magnifique journée en cliquant sur les liens ci-dessous menant aux albums photos de l’excellent site d’Yves Bergantin consacré aux sportifs béarnais:

https://picasaweb.google.com/110166252124000875433/Auge?authkey=Gv1sRgCLXH2ZPdkf3fogE&feat=email

https://picasaweb.google.com/110166252124000875433/Oct2011?authkey=Gv1sRgCJeDy6_i_P28lAE&feat=email

Bravo et Merci à Anne , Yves et Pascal pour le nombre et la qualité des clichés proposés.

aveccericboyer.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Au départ, avec Eric BOYER, le Manager Général de COFIDIS

randostephavecmimin.jpg

  Stéphane et son ami Sébastien MINARD attendent le peloton…

brochettedechampions.jpg

Une belle brochette de champion derrière Stephane :

Yoann Bagot, Julien Fouchard, Duclos-Lassalle et Eric Boyer

randosteph024drous.jpg

Avec Didier ROUS,son collègue et ami de la COFIDIS.

 

Juan Jose COBO remporte la VUELTA

Dimanche 11 Septembre :

Peter SAGAN vainqueur à Madrid au sprint

J.J.COBO ( Geox )

vainqueur final de l’édition 2011

David MONCOUTIE ( Cofidis )

sacré Meilleur Grimpeur pour la 4ème fois !

coboetfroomeontluttejusquauboutdecettevuelta.jpg

Juan José COBO et Chritopher FROOME ont bataillé jusqu’au bout…

Grand vainqueur de cette Vuelta 2011, Juan Jose Cobo (Geox) a presque été le premier du peloton à lever les bras dimanche, sur la ligne de Madrid. «Ce n’est que dans les dernières minutes que j’ai compris que j’avais vraiment remporté ce Tour d’Espagne», a-t-il lâché à la sortie du podium. «Jamais tranquille», constamment sous pression et surveillé de près par Froome et Wiggins (Sky), ses poursuivants directs, le coureur ibère exulte, enfin. Lui qui n’avait jusque-là remporté qu’une seule course par étapes, le Tour du Pays Basque en 2007, inscrit son nom au palmarès d’un Grand Tour. A domicile, qui plus est. Si Cobo a presque été le plus rapide à savourer, c’est parce que le sprint final a été plus que serré. Petacchi (Lampre), déjà en deuxième position à deux kilomètres de l’arrivée, a lancé les hostilités en compagnie de Daniele Bennati (Leopard). Les deux Italiens, presque collés aux barrières, pensaient se disputer la victoire à eux seuls, mais Sagan (Liquigas) a surgi. Plein centre, le Slovaque a enlevé son troisième succès, après les 6e et 12e étapes de cette édition. A 22 ans et après son triplé sur le Tour de Sardaigne et des doublés en Suisse et en Pologne, l’espoir du cyclisme mondial a répondu aux attentes pour la première course de trois semaines de sa carrière. 

Mollema grille Rodriguez 

Outre l’étape, le maillot vert restait la seule indécision de cette Vuelta. Neuvième sur la ligne, Bauke Mollema (Rabobank) remporte le classement par points au nez et à la barbe de Joaquim Rodriguez (Katusha) qui se consolera avec ses deux succès acquis plus tôt. Samedi, Moncoutié avait assuré sa tunique à pois, remportée pour la quatrième fois successive. Avec Sylvain Chavanel (QuickStep), porteur du maillot rouge pendant quatre jours (de la 4e à la 7e étape), il est la satisfaction française de ce Tour d’Espagne. Un Tour d’Espagne dont le meilleur Français au général, Mathieu Perget (Ag2R la Mondiale), se classe 24e.

Bilan exceptionnel pour la COFIDIS

moncoutvendredi1.jpg

Victoire d’étape + Maillot à pois pour D.Moncoutié

stephanealhotel.jpg

Le « Boss » peut avoir le sourire à l’issue de cette Vuelta 2011

Carton plein pour les COFIDIS de Stéphane Augé qui ne pouvait espèrer un bilan aussi remarquable pour son 1er grand Tour en tant que Directeur Sportif n°1. Deux Victoires d’étapes avec la manière ( Moncoutié et Taaramae ont gagné en solitaire lors d’arrivées en altitude ) et le Maillot à pois bleus pour un David Moncoutié parfaitement inspiré et bien secondé par l’ensemble des coureurs de la COFIDIS que l’on a pu voir dans pratiquement toutes les échappées.Mention spéciale pour Nico SIJMENS et les généreux attaquants Julien FOUCHARD et Luis Angel MATE…Des Cofidis comme ça… on en redemande !!!

VUELTA:Classement général serré à deux jours de la fin !

Vendredi 10 Septembre: Arrivée à BILBAO

Le Basque Igor ANTON

Vainqueur chez lui !

igoranton.jpg

Les supporters basques comblés par l’enfant du pays !

Nul n’est prophète en son pays, mais Igor Anton (ESP/Euskatel) s’est sûrement adjugé la victoire la plus populaire de cette édition du Tour d’Espagne. Disputée entre Noja et Bilbao (158,5 km), la 19e étape de la Vuelta pénétrait dans le territoire basque, pour le plus grand plaisir des milliers de spectateurs présents pour encourager plus particulièrement l’équipe Euskatel et son protégé donc, Igor Anton. Décevant depuis le début de cette 66e édition du Tour d’Espagne, Anton s’est enfin illustré après une échappée de près de 130 kilomètres en compagnie de Marzio Braleureuxuseghin (Movistar), Gorka Verdugo (Euskaltel-Euskadi) et Alexsandr Dyachenko (Astana). Acclamé et poussé par tout un peuple, Anton a franchi la ligne d’arrivée en solitaire, une trentaine de secondes devant Bruseghin. 

Cobo contrôle Froome 

Cette étape était aussi l’occasion de voir si Christophe Froome (Sky) pouvait aller chercher le maillot rouge de leader porté par Juan José Cobo (Geox). Le parcours accidenté de l’étape s’y prêtait bien et le coéquipier du champion britannique Wiggins s’est donc lancé dans une attaque à 14 km de l’arrivée. Cobo, lui, n’a eu aucun mal à prendre la roue de son rival pour terminer tranquillement dans le peloton en fin d’étape. Le duel entre les deux prétendants à la victoire finale devrait rendre son verdict samedi pour la dernière étape accidentée de cette Vuelta 2011, avant l’arrivé à Madrid dimanche. A.P. www.lequipe.fr 

COFIDIS

Le valeureux Nico SIJMENS

4ème de l’étape de la veille

nicosijmens.jpg

Nico SIJMENS en tête de la bonne échappée

La remuante équipe COFIDIS n’est pas passée très loin d’une troisième victoire d’étape ce jeudi 9 Septembre; en effet Nico SIJMENS, excellent sprinter faisait partie de l’échappée du jour qui ira jusqu’à son terme et il a sans doute sacrifié ses chances personnelles de victoire en bataillant victorieusement au sommet des deux derniers cols contre l’Italien MONTAGUTTI, très décidé à reprendre le maillot  à pois à notre David MONCOUTIE national qui ne possède plus que six points d’avance avant la dernière étape attribuant des points au meilleur grimpeur.

moncoutvendredi.jpg

Dernière étape à suspense samedi pour David…

 

VUELTA-17ème étape: Duel au sommet !

Mercredi 7 Septembre: Arrivée en altitude

Christopher FROOME et J.J.COBO

seuls au monde…

christopherfroomealivreunbeleffortpourallerarracher.jpg

Le britannique Ch Froome, vainqueur de l’étape et second au général

Il résiste, il confirme, il ose même : sur cette Vuelta, Christopher Froome (Sky) a tout d’un grand. Leader surprise à l’issue du contre-la-montre de la 10e étape, remporté par Tony Martin, le coureur de 26 ans est allé chercher avec la manière la 17e étape, mercredi, au sommet de la Pena Cabarga. Toute la journée, les leaders ont patienté jusqu’à cette ultime ascension, la dernière arrivée en altitude du Tour d’Espagne version 2011. Txurruka (Euskaltel), D. Martin (Garmin) et C. Sörensen (Saxo bank) ont d’abord paradé dans ses premiers mètres, espérant un ticket de sortie accordé grâce à leurs lointaines places au général. Mais ils étaient repris dès la première attaque des hommes forts, et celle de Van den Broeck (Omega Pharma-Lotto). L’impulsion a fait mal à Joaquim Rodriguez (Katusha). Si l’Espagnol semblait avoir récupéré de sa chute de mardi, il en a perdu sa tunique verte du classement par points, cédée à Mollema (Rabobank). Van den Broeck repris, Juan Jose Cobo (Geox) a temporisé en tête d’un peloton réduit à une dizaine d’unités, tandis que Wiggins, l’autre leader de Sky (3e, à 51 ») lâchait prise. Alors, Froome dut tenir la barre, et tout tenter. Calé dans la roue du leader, Froome ne s’est pas dégonflé. Encore moins lorsque Cobo résistait à sa première attaque. En danseuse, le Britannique a imprimé un train élevé dans les deux derniers kilomètres et le passage à 19%. Jusqu’à ce que Cobo, maillot grand ouvert, lâche prise. 

A 13 secondes de Cobo 

L’Espagnol était même en grande difficulté, presque au ralenti. Pourtant l’orgueil a vite repris le dessus et Cobo a rejoint Froome. Les deux hommes allaient se livrer un mano à mano devenu rare sur les Grands Tours, s’attaquant tour à tour. Empruntant astucieusement le virage intérieur, le Britannique a franchi la ligne le premier et repris 9 secondes au maillot rouge (8 de bonifications, et 1 creusée par l’écart). Et il y a fort à parier que les choses n’en resteront pas là. D’autant qu’il reste trois étapes vallonnées avant l’arrivée à Madrid dimanche. Rien n’est joué. Vainqueur en solitaire de la 14e étape, Rein Taaramae (Cofidis) a quitté la course mercredi. Rien d’inquiétant néanmoins pour l’Estonien, qui souffrait de légères douleurs en s’asseyant sur la selle. 

C. Br. www.lequipe.fr

COFIDIS: MONCOUTIE le grimpeur

FOUCHARD: l’attaquant

stephetmoncout.jpg

David ( ici à côté de Stéphane ) semble bien parti

pour glaner un 4ème maillot de meilleur grimpeur sur la Vuelta 2011

fouchardenchappe.jpg

Julien FOUCHARD, attaquant infatigable sera l’une

des grandes révélations de cette Vuelta

VUELTA: 15ème étape ( arrivée au sommet de l’Angliru)

Dimanche 4 Sept 2011:

Juan José COBO

  vainqueur du redoutable col de l’Angliru

prend le maillot de leader

 cobovainqueurensoloausommetdelangliru.jpg

J.J.COBO dans l »enfer de l’Angliru…

 

Avec sa foule de spectateurs vociférants, son brouillard qui a noyé la montagne à mi-pente et sa route héritée des chemins de chèvres, le Col de l’Angliru a bien offert un spectacle pathétique dimanche dans le final de la 15e étape. Les sept derniers kilomètres de l’Alto (13% de moyenne) et ses passages successifs à plus de 20% se sont comme à chaque passage mués en calvaire, en chemin de croix pour tout le peloton. Il fallait voir les coureurs zigzagant sur la chaussée pour ne pas se retrouver à l’arrêt, le leader Bradley Wiggins à plat ventre sur son vélo le visage livide pour lutter contre la pente. Freinée outre-mesure, la moto télé qui le suivait s’est d’ailleurs retrouvée à terre dans les derniers kilomètres. Le Britannique de Sky a néanmoins été l’un des derniers à lâcher prise, distançant à nouveau Joaquim Rodriguez ou Vincenzo Nibali, finissant devant des grimpeurs comme Mollema ou Fuglsang. Cinquième de l’étape du jour (à 1’21 »), le pistard de formation n’a rien pu faire face à l’envol de Juan Jose Cobo Acebo, qui a cueilli au sommet du col des Asturies le bouquet du jour et le maillot de leader. 

Transparent depuis deux saisons, Juan Jose Cobo Acebo pensait même arrêter sa carrière au début de l’été. Pendant que le peloton a monté son chemin de croix dimanche, l’Espagnol de 30 ans est déjà passé dans la phase de renaissance. Deuxième samedi dans la Farrapona, le grimpeur de Geox a placé dimanche une accélération à l’attaque des passages les plus pentus, a rattrapé et doublé Igor Anton, et n’a jamais été revu. A l’arrivée, il décroche sa première victoire depuis deux ans, avec un coup de pédale qui rappelle ses années Saunier Duval où il cohabitait avec Leonardo Piepoli et Riccardo Ricco. Si Wiggins est longtemps resté leader virtuel de la course, il se retrouve avant la deuxième journée de repos en troisième position du général (à 46 » de Cobo Acebo), derrière son coéquipier Christopher Froome (2e à 20 »), quatrième à l’Angliru (à 48 », dans la roue de Poels et Menchov). Leader à l’issue du contre-la-montre, Froome va peut-être regretter d’avoir roulé sans compter pour son leader. Il reste six étapes et la traversée du pays Basque aux coureurs Sky pour sortir du brouillard de l’Angliru. - A. T.-C. www.lequipe.fr

COFIDIS: David MONCOUTIE

conforte sa position de

meilleur grimpeur !

moncoutattaquepourlespois.jpg

En passant en tête du sommet de l’avant dernier col, David

accentue largement son avance au classement du meilleur grimpeur

 

VUELTA: COFIDIS double la mise grâce à R.Taaramae !

Samedi 3 Septembre:

14ème  étape Astorga-La Farrapona, 175.8 km: Rein Taaramae consacré, Bradley Wiggins conforté 

Rein TAARAMAE

au bout de l’Exploit !

victoiredetaaramae.jpg

Le jeune et talentueux Esthonien signe enfin une victoire de prestige.

°Le départ de l’étape est très rapide. La première heure est couverte à 47,2 km/h. Michele Scarponi (Lampre-ISD) abandonne au km 26.
° 18 coureurs s’échappent au km 5 : Bellotti (Liquigas-Cannondale), Bonnafond et Mondory (Ag2R-La Mondiale), Benitez (Andalucia-Caja Granada), Kroon (BMC), Bagot et Taaramae (Cofidis), Isasi et Azanza (Euskaltel), De La Fuente (Geox-TMC), Howard (HTC-Highroad), Kuschynski et Vorganov (Katusha), Righi (Lampre-Cannondale), Luis-Leon Sanchez (Rabobank), Jörgensen (Saxo Bank) et Vanmarcke (Garmin-Cervélo)
°Au contrôle de ravitaillement de Rabanal de Luna (km 89,2), l’écart avec le peloton est de 8’32’’. La formation Katusha engage la poursuite avec le Team Sky.
°Dans la descente du Puerto de la Ventana, Vanmarcke et Kroon loupent un virage et tombent dans le ravin. Tous deux, avec l’aide des organisateurs, remontent sur la route et reprennent la course. Kroon a ensuite abandonné.
°Dans le Puerto San Lorenzo, Intxausti et Bruseghin (Movistar) sortent du peloton. Ils sont rejoints dans la descente par Dani Moreno (Katusha) qui a repris son équipier Vorganov, mais aussi Righi, Bonnafond, Mondory et Isasi. « Purito » Rodriguez attaque à deux reprises et le rythme s’accélère nettement. 
°Au pied de la Farrapona, Taaramae et De La Fuente ont 1’09’’ d’avance sur le groupe Moreno, 2’05’’ sur le peloton Wiggins. Les équipes Rabobank et Liquigas-Cannondale assument le travail en tête de peloton.
°Moreno est repris par Cobo Acebo (Geox-TMC) sorti du peloton mené par Chris Froome à 4 kilomètres de l’arrivée. Vincenzo Nibali puis Joaquim Rodriguez sont distancés du peloton. Dani Moreno, Fuglsang, et Monfort sont également lâchés.
°Rein Taaramae attaque à deux kilomètres de l’arrivée. Cobo Acebo attendu par De La Fuente ne parvient pas à le rejoindre. Taaramae offre à Cofidis sa deuxième victoire d’étape.
°Froome et Wiggins font le forcing et creusent l’écart, seuls Mollema et Menchov gardent leur sillage. Sur la ligne, Moreno et Monfort sont à 33’’, Fuglsang à 1’24’’, Joaquim Rodriguez et Vincenzo Nibali à 1’21’’. 

°A 24 ans, Taaramae, habitué aux places d’honneur dans les courses par étapes d’une semaine, remporte la plus belle de ses six victoires

°Au classement général, Bradley Wiggins devance son équipier Chris Froome de 7 secondes, Bauke Mollema de 36 secondes, Juan Cobo Acebo de 55 secondes et Jakob Fuglsang de 58 secondes. Vincenzo Nibali est désormais à 1’25’’, Joaquim Rodriguez à plus de 4 minutes.
Dans la quinzième étape -L’Anglais Bradley Wiggins portera le maillot rouge, Joaquim Rodriguez aura le maillot vert du classement par points, David Moncoutié aura le maillot à pois de la montagne, Bauke Mollema le maillot blanc du combiné. L’équipe Geox-TMC est en tête du classement par équipes. ( www.velostory.net )

La belle VUELTA des COFIDIS

taaramaefetesavictoire.jpg

Rein Taaramae et son ami Yoann Bagot ont bien travaillé; ça s’arrose !

David Moncoutié sur la ligne d’arrivée:

 « C’était le scénario idéal! Rein Taarämae, dans l’échappée, a à la fois remporté l’étape et engrangé les points de la montagne, ce qui me permet de rester en tête. C’était inespéré. J’étais très fatigué de l’étape d’hier et je ne voulais pas faire la course aujourd’hui. Avec deux victoires d’étape et le maillot à pois pour l’instant, c’est une Vuelta exceptionnelle pour Cofidis. »

VUELTA- Moyenne montagne le Vendredi 2 Sept.

Vendredi 2 Septembre 2011 – Etape de 155kms

A l’issue d’une échappée de 19 coureurs

le Suisse ALBASINI l’emporte en costaud.

michaelalbasininapaslaissepassersachancedemporter.jpg

Mais qui est donc le patron de cette Vuelta 2011 ? Les étapes ont beau s’enchaîner et les paysages ibériques défiler, la tête du classement du Tour d’Espagne ne se dessine toujours pas. Ils sont ainsi sept coureurs à se tenir en à peine plus d’une minute derrière le (toujours) leader, Bradley Wiggins (Sky). La treizième étape de la course, disputée entre Sarria et Ponferrada, n’a donc pas permis à l’un des favoris de la course de s’affirmer. Mais ce vendredi, premier jour d’une série de trois étapes dans les Monts cantabriques, a pour autant été animé. Le profil du parcours – très court (158 km) et avec cinq ascensions au total mais une arrivée sur plat – favorisait les attaques. Le début de course était donc nerveux. Les tentatives d’échappées fusaient dans le premier tiers de la course. Jusqu’à la première grosse difficulté du jour : l’ascension de l’Alto de Folgueiras de Aigas (1ère catégorie). Un groupe de 25 coureurs, dont Nicolas Roche (AG2R), David Moncoutié (Cofidis), Matteo Montaguti (AG2R) et Carlos Sastre (Geox) distançait alors le peloton. Forts de leurs 3 minutes d’avance et conscients de pouvoir aller ensemble au bout de l’étape, les fuyards collaboraient parfaitement, alors que dans le même temps, les favoris, restés entre eux, se neutralisaient au sein du peloton. Une fois le deuxième col de 1ère catégorie avalé, les échappés pouvaient s’affronter dans les rues sinueuses de Ponferrada. 

Moncoutié meilleur grimpeur 

Jan Bakelandts chutait dans un virage, Moncoutié répondait à l’attaque de Madrazo et c’est finalement le Suisse Michael Albasini (HTC) qui parvenait à prendre le dessus sur ses camarades d’échappée dans les derniers mètres de l’étape. Mais le coureur français de Cofidis n’a pas perdu sa journée, puisqu’il s’empare du maillot de meilleur grimpeur. Une tunique qui sera mise à rude épreuve ce week-end avec deux nouvelles étapes difficiles dans les Monts cantabriques. Des journées peut-être même assez compliquées pour qu’une hiérarchie de tête s’affirme. ( www.lequipe.fr

maillotapois.jpg

Bien aidé par ses co-équipiers pour s’intégrer à la bonne échappée

le Roi David retrouve ses pois bleus de l’an dernier…

cofidiscoursedevant.jpg

La course en tête des COFIDIS finit par payer !

VUELTA: La Victoire Annuelle de DAVID MONCOUTIE

Mercredi 31 Aout: Etape 11 ( 167 kms )

Un Super Moncoutié ( Cofidis )

pour une VICTOIRE en solitaire !

quatriemevictoiresurlavueltapourmoncoutie.jpg

La victoire une fois de plus pour « Super David » !

David Moncoutié (36 ans/Cofidis) a apporté à la France son premier succès d’étape sur le Tour d’Espagne 2011, un an exactement après le décès de Laurent Fignon. Il a remporté de très belle manière le quatrième succès de sa carrière sur la Vuelta. «J’avais fait le chrono de dimanche un peu en dedans, car je prévoyais de me glisser dans l’échappée matinale. Le scénario idéal s’est déroulé comme dans un rêve», a déclaré le Français peu après l’arrivée. Moncoutié faisait partie d’un groupe de 19 coureurs échappés, parmi lesquels figuraient deux Suisses, Mathias Frank et Michael Albasini. Frank a réussi une belle montée finale, longue de 19 km, sur Montaña Manzaneda, et il s’est classé 4e à 1’36. Le groupe des fuyards a explosé au début de l’ascension, et Moncoutié est parti seul à 11km de l’arrivée. Le peloton des favoris a fini fort, avec l’attaque de Joaquin Rodriguez, mais surtout le gros travail effectué par l’équipe Sky. Christopher Froome, étonnant leader, a beaucoup travaillé pour Wiggins et il a perdu un peu de temps en fin d’étape. Conséquence, le maillot rouge passe sur les épaules de Bradley Wiggins, lequel possède 7’’ d’avance sur Froome et 11’’ sur l’Italien Vincenzo Nibali, vainqueur de la Vuelta en 2010. 

wigginsenrouge.jpg

Bradley WIGGINS est le nouveau leader de la Vuelta

CHAMPAGNE

pour les Cofidis

champagne.jpg

Allez David; c’est la tournée du Patron !

«David Moncoutié (Cofidis), vous voilà vainqueur de la onzième étape de la Vuelta…
Je suis heureux et un peu libéré. C’était un objectif personnel et collectif. Cette année je n’avais gagné que sur des plus petites courses, gagner sur un Grand Tour c’est toujours important. C’est ma quatrième victoire d’étape sur la Vuelta, et c’est toujours un peu le même scénario : une longue échappée et une arrivée difficile. Aujourd’hui (mercredi), il y a eu pas mal d’attaques dès les 30 bornes. Je n’ai pas de giclette alors j’ai placé des accélérations pour tenter de contrôler. Je connaissais mes adversaires les plus sérieux, Duarte, Intxausti, Sanchez et Paulinho et je me devais de ne pas leur laisser trop de champs. A l’arrivée, j’ai compté jusqu’à quatre, en clin d’oeil à 2010, où j’avais fait le même geste, jusqu’à 3.

Vous êtes maintenant à un point du maillot du meilleur grimpeur, dont vous être le triple tenant du titre. Comment allez-vous faire pour le ramener à Madrid ?
Ce maillot, c’est mon objectif et c’est pour cela qu’il était important de gagner. Celui qui est devant moi, l’Italien Montaguti (AG2R La Mondiale), est plus rapide, mais je pense qu’il passe moins les cols les plus difficiles. Cette lutte pour le maillot commencera dès vendredi. C’est une étape très importante(entre Sarria et Ponferrada, 158 km) et il sera important de glisser dans l’échappée. Et puis évidemment, dans l’Angliru dimanche, je tenterai de finir avec les meilleurs». 

Propos recueillis par Claire BRICOGNE 

 

Vuelta: à chaque jour son nouveau leader…

Samedi 27 Aout: Arrivée en altitude:

Coup double pour

Joaquim RODRIGUEZ

leader d’un jour.

rodriguezleader.jpg

Rodriguez s’est arraché sur des pentes à plus de 20% !

Personne n’arrête Joaquim Rodriguez. C’est le flagrant constat dressé après une semaine de course, sur le Tour d’Espagne. Déjà vainqueur Mercredi dernier, Joaquim Rodriguez (Katusha) a récidivé samedi, au sommet du San Lorenzo de El Escorial. Au pied de la pente d’un kilomètre, l’Espagnol a laissé l’équipe Lampre imprimer le train et Niemec se mettre au service de Scarponi. L’Italien n’avait, jusque-là, pas signé mieux qu’une cinquième place et espérait certainement opérer une remontée au classement (13e, à 57 ») général. Alors, Scarponi a attendu la partie à 18% pour placer une offensive…et se voir contrer par un Joaquim Rodriguez incontrôlable, dans la courte parcelle recensée à 21% de moyenne. En quelques centaines de mètres, « Purito » a relégué Scarponi, deuxième sur la ligne, à 9 secondes. Mollema (Rabobank, à 10″) complète le podium du jour. Van den Broeck (à 10″), Anton (15″), en meilleure forme mais pas encore ressuscité, Roche (16″) et Menchov (16″) étaient aux avant-postes mais ont perdu du temps. Sylvain Chavanel (Quick Step), lui, n’a rien tenté pour conserver son maillot rouge, rapidement pointé dans les dernières places du peloton. Le Français pourra désormais se tourner vers son objectif inital : la chasse aux victoires d’étapes. 

Cofidis dans tous les coups 

Samedi, Cofidis a tenté. Fouchard était d’abord présent dans l’échappée initiale, puis Taaramae s’est extirpé à 11,8 km du but, suivi par David Moncoutié. Mais les deux fuyards, entourés de Poels (Vacansoleil) et Bakelandt (Omega Pharma Lotto) ont été repris au pied de la dernière montée du jour.

moncoutiseuletape6.jpg

Encore une place d’honneur à l’arrivée pour David

Dimanche 28 Aout: Nouvelle arrivée au sommet

Daniel MARTIN en costaud

MOLLEMA leader

danmartin.jpg

Daniel MARTIN s’octroie l’étape et la 2ème place du Général

Par ailleurs, l’étape fut marquée par la longue échappée de Sebastian Lang (Omega Pharma-Lotto), José-Vicente Toribio (Andalucia-Caja Granada), Pim Lightart et Martijn Keizer (Vacansoleil-DCM). Un quatuor devenu duo lorsque Lightart, le champion des Pays-Bas, et Lang ont faussé compagnie à leurs compagnons à quarante kilomètres de l’arrivée. Ils abordent la montée finale de 19 kilomètres avec plus de 4 minutes d’avance. Insuffisant au vu de la pente sévère et du fort vent de face qui souffle sur la Covatilla. A sept kilomètres de l’arrivée, le regroupement général intervient. Dès lors, une succession d’attaques lancées par Scarponi, Taaramae (Cofidis) ou Nibali secouent le peloton. Mais Bradley Wiggins, au train, ne laisse personne partir. Le Britannique mène un rythme effréné dans le dernier kilomètre, mais se fait déborder par Daniel Martin qui remporte l’étape juste devant Mollema.Demain, le contre-la-montre individuel de 47 kilomètres autour de Salamanque devrait apporter de grands bouleversements au classement général.

COFIDIS: TAARAMAE retrouve son rang

et termine 7ème de cette étape sélectivegptaaramae.jpg

Rein Taaramae s’est bien battu ces deux derniers jours…fv1.jpg fv3.jpg

fvsteph.jpg fvfouchard.jpgLuis Angel MATE et Julien Fouchard viennent chercher des bidons auprès de leur D.S. Stéphane Augé ( Photos Fabrice V. du Staff COFIDIS )

VUELTA- Fin de la 1ère semaine.

Vendredi 26 Août:

Deux « premières » pour les nouveaux talents

Peter SAGAN le Jeudi

Marcel KITTEL le vendredi

mareeverteetblancheacordoba.jpg

Beau numéro des « Liquigas » jeudi…

marcelkittelaprouvequilpouvaitremportedescoursesme.jpg

…et sprint victorieux pour KITTEL vendredi…

Les sprinteurs n’avaient pu s’expliquer depuis quatre étapes et la victoire de Sutton Ce vendredi, ils ont pu en découdre à nouveau. La septième étape du Tour d’Espagne, disputée entre Almaden et Talavera de la Reina (183 km), avait été pensée pour eux, taillée pour une arrivée massive du peloton. Aucune difficulté au programme, seules les lignes droites de Castille, aussi longues que larges, servaient de décor à un peloton fatigué par des dernières étapes éprouvantes. La journée, prévue comme une transition, n’a pourtant pas été de tout repos pour tout le monde. Dès les premiers kilomètres, les Français Julien Fouchard (Cofidis) et Steve Houanard (AG2R La Mondiale) ainsi que les Espagnols Luis Angel Mate (Cofidis) et Antonio Cabello (Andalucia) s’échappaient d’un peloton consentant. Leur évasion dura près de 130 kilomètres. Même avec neuf minutes d’avance, on savait le peloton maître de l’étape, et prêt à fondre sur les hommes de tête dès que les équipes de sprinteurs l’auraient voulu. A moins de 50 km de l’arrivée, la machine se mit donc en marche et commença à effacer les kilomètres qui les séparaient de la bande à Fouchard. Une fois les échappés rentrés dans le rang, place était donc faite aux sprinteurs. Et c’est Marcel Kittel (Skil), favori du jour, qui a remporté la bataille des rois de la vitesse. L’Allemand réussissait à prendre le meilleur sur Peter Sagan (www.lequipe.fr )

 CHAVANEL RESTE LEADER…avant la montagne. 

chavanelresteleader.jpg

Mais ce sprint final fut également marqué par une lourde chute, qui pourrait laisser des séquelles, notamment sur certains favoris. Vincenzo Nibali (Liquigas), Joaquim Rodriguez (Katusha), Michele Scarponi (Lampre) et Tyler Farrar (Garmin) se sont ainsi trouvés à terre. Sylvain Chavanel (Quick Step) conserve son maillot de leader au classement général, devant Moreno (Katusha). Mais le Français, peu menacé ce vendredi, devrait vivre des jours bien plus compliqués à partir de samedi. Car après cette étape de repos quelque peu plate, la course reprendra du relief ce week-end avec des journées de montagne. En attendant le seul contre-la-montre individuel de la course, lundi. Lors de l’étape de la veille remportée par Peter SAGAN grâce à un joli numéro collectif de la « Liquigas » David MONCOUTIE animait une fois de plus la fin d’étape en attaquant sèchement dans les pourcentages les plus rudes d’un col de 2ème catégorie situé à moins de 30 kms de l’arrivée. David termine l’étape à une belle 9ème place dans un petit groupe devançant les grands favoris. 

Les COFIDIS toujours devant:

David Moncoutié (encore lui ! ) le jeudi…

L.A.Mate et Julien Fouchard Vendredi.

mateetfouchard.jpg

Julien FOUCHARD emmène les échappés ;

son compère L.A. MATE 

à l’arrière du quatuor

 recevra le prix de la combativité.

Si vous en avez la possibilité, ne manquez pas la diffusion en direct de toutes les étapes sur Eurosport TV avec notamment les interviews multiples en direct par téléphone de Stéphane Augé dès qu’un Cofidis se montre à l’avant de la course comme c’est souvent le cas ces derniers jours.

C’est ainsi que Stéphane nous a appris cet après-midi l’abandon de Nicolas VOGONDY ,victime d’un début de Vuelta anormalement rapide et éprouvant ( Montagne et chaleur ) et qui manque actuellement de compétition après avoir soigné une toxoplasmose.

Quant à Rein TAARAMAE, malgré sa mauvaise position au classement général, alors qu’on le donnait quelquefois parmi les favoris, il faut comprendre qu’il est surtout là , après son beau   Tour de France, pour prendre de l’endurance en vue des prochaines saisons où il devrait confirmer sa grande classe ( Il n’a que 25 ans… )


12345...13


Aikido Club de Sainte Suzanne |
Club d'Echecs de l'agglomér... |
testttb1 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FootNews
| G.A.K Football Club.
| Club Ettaoufik de Yoseikan